Quel vêtement de travail choisir lorsqu’on est ouvrier dans le BTP ?

Chaussure, tee-shirt, combinaison complète… Les vêtements de travail ne sont pas les mêmes d’un corps de métier à un autre. Il faut prendre de nombreux paramètres en compte afin de choisir les vêtements les plus adaptés aux missions des ouvriers.

Pour quel environnement de travail ?

Pour choisir un vêtement de travail, il est important de bien prendre en compte l’environnement de travail :

Conditions climatiques

Dans un cadre de travail où les fortes chaleurs sont présentes, il est conseillé d’opter pour des vêtements légers mais qui couvrent tout de même le corps comme un pantalon ou une combinaison. Au contraire par un temps froid, pluvieux ou neigeux, il est recommandé de porter des vêtements chauds, imperméables et confortables. Si l’ouvrier travaille la nuit, il doit obligatoirement porter des vêtements avec une haute visibilité comme un gilet jaune par exemple.

Poste de travail

Le vêtement de travail doit aussi être adapté au poste de travail et aux risques qui sont liés. L’ouvrier doit pouvoir travailler confortablement et en toute sécurité. Un carreleur doit par exemple porter un pantalon avec des protections aux genoux. Un peintre lui doit avoir une simple combinaison complète pour protéger la peau de la peinture.

Contre quels risques doivent-ils protéger ?

Les vêtements de travail dans le secteur du bâtiment doivent répondre à plusieurs objectifs :

– Ils doivent être adaptés à un travail qui demande des postures pénibles et longues.
– Ils doivent protéger l’ouvrier contre les risques de ses missions comme les éraflures, les frottements, les chocs et les coupures.
– Ils doivent protéger la peau et les vêtements des travailleurs.

Que dit la loi ?

Les vêtements de chantier sont des équipements de protections qui sont soumis à une réglementation stricte. En effet, ils doivent répondre à toutes les normes fixées par la directive européenne 89/686/CEE. Cette directive classe ces vêtements en trois catégories :

– Catégorie n°1 : elle correspond à tous les vêtements qui peuvent protéger contre les risques minimes.
– Catégorie n° 2 : elle correspond à tous les vêtements qui peuvent protéger contre les risques intermédiaires.
– Catégories n°3 : elle correspond à tous les vêtements qui peuvent protéger contre les risques irréversibles.

Fédérer et valoriser les équipes ?

Les vêtements de travail ne sont pas uniquement des éléments de sécurité ou de confort. C’est aussi un moyen de reconnaître les équipes et les sociétés en fonction des couleurs et des motifs. Très utiles sur les grands chantiers, on peut savoir en un clin d’œil à quel groupe appartient un employé. Quand tout le monde porte la même couleur de travail, cela donne également un sentiment d’appartenance à une équipe et à une société. C’est un moyen de valoriser les employés et de les motiver. Porté 8 heures par jour, l‘esthétique et le design ont également un rôle à jouer dans le confort et la motivation d’un ouvrier. Il est donc recommandé d’opter pour des vêtements qui plairont visuellement aux employés.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *